le saumon sauvage dans votre assiette dans un restaurant est mieux que le poisson d'élevage

La pisciculture industrielle est une menace pour l'environnement et la santé.

In by Joyce

Les élevages de poissons en mer perturbent l’écosystème.

La surpopulation dans les exploitations piscicoles provoque la propagation de maladies chez les poissons sauvages. La nourriture toxique et les médicaments donnés aux poissons d’élevage ainsi que les déchets de poisson non traités qui pénètrent dans la mer sont non seulement une menace pour les poissons d’élevage, mais aussi pour la nature, l’homme et les océans.

Il a été largement et scientifiquement prouvé que les poissons d’élevage contiennent plus de toxines que les poissons sauvages. De plus, les poissons d’élevage contiennent également plus de pesticides et plus d’antibiotiques que les poissons pêchés sauvages. L’aquaculture en mer constitue une énorme menace pour les océans et leur biotope. La pollution dans et autour des exploitations piscicoles est gigantesque. Et quand une maladie éclate dans un élevage, elle peut rapidement se transférer aux poissons sauvages.

Un moratoire sur les nouveaux permis d’exploitation et une réduction des exploitations piscicoles existantes est hautement souhaitable.

Nous devons cesser l’exploitation industrielle de nos océans. Les usines d’élevage piscicole flottantes doivent être démantelées.

Nous ne pouvons pas commettre en mer les mêmes erreurs que nous avons commises sur terre pour l’élevage des vaches, porcs, poulets, etc… dans de méga-usines. Qui ne produisent pas une viande saine, sans parler de la souffrance animale. Là où il y a surpopulation, la maladie menace toujours. Dans les exploitations piscicoles, on utilise des pesticides dangereux et des médicaments pour prévenir ou combattre les épidémies. Naturellement, lorsque nous mangeons du poisson traité, nous absorbons ces pesticides et/ou médicaments dans une plus ou moins grande mesure.

Les pesticides utilisés dans les piscicultures modifient l’ADN des poissons.

Les poissons d’aquaculture sont différents des poissons sauvages et cela se goûte. Régulièrement, des poissons dont l’ADN a été modifié s’échappent des piscicultures et ces poissons contaminés viennent concurrencer les poissons sauvages pour la nourriture, l’habitat et la reproduction. Il s’agit d’une menace énorme pour la vie marine indigène.

poisson sauvage

Le poisson sauvage est menacé par, entre autres, les exploitations piscicoles dans les océans.

En 2017, plus de 260.000 saumons de l’Atlantique non indigènes se sont échappés de Cooke Aquaculture Pacific. Les moules avaient commencé à pousser sur les filets sales. À la longue, les filets surchargés se sont effondrés et les poissons d’élevage se sont échappés. Les impacts environnementaux sont importants, mais leur ampleur réelle est difficile à mettre en évidence. Un peu comme les impacts environnementaux du démantèlement des centrales nucléaires. Combien tout cela va-t-il coûter, d’une part, et quelles sont les conséquences durables pour de nombreuses générations à venir ? Le prix à payer pour nous tous, tant sur le plan financier que pour la santé humaine et l’environnement, sera très lourd, c’est certain.

Que pouvez-vous faire pour aider ?

Mangez moins de poisson et n’achetez pas (plus) de poisson d’élevage, mais uniquement du poisson pêché sauvage. Au restaurant, osez demander d’où vient leur poisson.

Au restaurant, le saumon sauvage dans votre assiette vaut mieux que le saumon d'élevage.

Optez pour le poisson sauvage !