Manger du poisson est-il sain? Ne mangez pas de poisson: méfiez-vous des micro-plastiques, des hormones et de la surpêche. Le tilapia et le pangasius à la pointe de l’iceberg

In by Maxime

Si vous mangez du poisson régulièrement vous avez déjà mangé du plastique. Notamment car il y a environ 244 millions de kg de plastique dans nos océans. La plupart sont ce que l’on appelle les micro-plastiques, des particules qui font moins de 5 millimètres. Nous ne pouvons pas faire de reproches: les poissons ne voient pas la différence entre le plastique et la nourriture (ils donnent même la préférence au plastique). De surcroît, la plupart l’absorbe via la chaîne alimentaire. Même les oiseaux de mer et donc nous qui mangeons du poisson absorbent du plastique de cette manière. Et pour ceux qui pensent que les mollusques sont sûrs…

Ceux qui mangent régulièrement des moules ou des huîtres: par portion vous absorberez environ 900 particules de micro-plastiques
Manger du poisson est malsain, arrêtez de manger du pangasius : salmonelle et antibiotiques

Le-pangasius

Les micro-plastiques sont-ils le seul danger qui rôde en mangeant du poisson? Le Pangasius à titre d’exemple

Le plastique n’est pas le seul danger qui se cache dans la nourriture. Manger du poisson peut ne pas être recommandé pour plusieurs raisons. Notre santé est de plus en plus menacée. Depuis peu Carrefour ne vend plus de pangasius en Belgique. Celui-ci était/est quand même un poisson assez populaire et bon marché. Le pangasius vient du Viet Nam où il est élevé dans des eaux grouillantes de poissons. Le pangasius n’est pas le seul poisson qui est sur la liste noire du Fonds Mondial pour la Nature (WWF). Le pangasius contenait un nombre trop élevé de bactéries. De la salmonelle avait été précédemment déjà découverte dans les produits d’aquaculture du Viet Nam. Une partie des pangasius était même résistante aux antibiotiques, même les poissons qui avaient un label écologique. Ce dernier fait est peut-être le plus choquant.

Types de poissons à éviter pour la santé mais aussi en raison de la surpêche et des pêches annexes

La liste des espèces de poissons « à éviter » est plus longue que la liste des poissons que vous pouvez manger. En outre, cela ne signifie pas qu’ils soient inoffensifs. Certaines techniques de pêche pèsent sur notre environnement ou provoquent des gigantesques prises annexes d’animaux marins (pensez aux dauphins, requins, tortues de mer) que nous ne souhaitons pas avoir dans nos assiettes. La surpêche est un problème environnemental majeur. La pisciculture participe aussi souvent à la pollution.

Poisson choisi: le filet de Tilapia. Plein d’hormones, et souvent appelé la « bouche de la merde »

Le tilapia est comme le pangasius un poisson très populaire. D’origine africaine, mais maintenant cultivé principalement en Asie. Ce qui est particulièrement alarmant dans le tilapia, est qu’il est plein d’hormones. Seuls les mâles sont utilisés et pour cette raison des hormones sont données aux très jeunes femelles pour qu’elles deviennent mâles. Les poissons reçoivent de la testostérone. Les producteurs eux-mêmes appellent le tilapia la « bouche de la merde ». Notamment car les poissons mangent leurs propres excréments (les étangs et les rivières où ils sont cultivés en sont pleins). Idéal pour les producteurs, les poissons demandent peu de qualité de leur eau, aussi longtemps qu’elle est à au moins 20 degrés, et ils mangent du maïs et du soja pas chers.

Sources/lire plus:
– https://www.gezondheidsraad.nl/sites/default/files/201617_briefadvies_microplastics_0.pdf
– http://www.seafoodwatch.org/